COVID 19 – COMMUNIQUÉ DE LA FEDERATION FRANCAISE DE GOLF : Les modalités de la reprise du golf

Quand les clubs vont-ils pouvoir rouvrir et quels services vont-ils proposer ?

Dans le prolongement de l’allocution mardi soir du Président de la République, le Premier Ministre a officialisé aujourd’hui, lors de sa conférence de presse, la réouverture de nos golfs dès le samedi 28 novembre. Il a pour la première fois cité très explicitement les golfs dans sa prise de parole et nous tenons, au nom de tous les golfeurs, à l’en remercier très sincèrement. Cela valorise tout le travail de la ffgolf et de la filière.

Dès ce samedi matin donc, tous les passionnés pourront retrouver le chemin des parcours, qu’ils soient adultes ou mineurs. Bars, restaurants, terrasses des restaurants, salons, salles de réunion devront en revanche rester fermés, comme c’est le cas partout pour le moment.

Les vestiaires, les caddy master, ou encore les pro-shops pourront quant à eux ouvrir en respectant un protocole sanitaire strict.

Les grands principes de ce protocole, vous les connaissez déjà :

–       à l’intérieur, jauge fixée à un espace minimum de 8 m² par individu, port du masque pour tous, mise à disposition de gel hydroalcoolique et désinfection fréquente des locaux pour l’intérieur.

–       à l’extérieur, un maximum de 10 personnes en groupe.

 

Pourrons-nous jouer sur le practice sur le parcours, s’entraîner ?

Chaque club reste libre de définir quelles zones il souhaite ouvrir. Il est possible que ceci se fasse progressivement, en plusieurs étapes. Il faudra notamment faire revenir les personnels dont certains avait été placés en activité partielle, chômage technique jusqu’au 1er décembre.

Avec l’assouplissement du confinement les clubs ont la possibilité d’ouvrir les parcours, le practice et les zones d’entraînement.

Je reviendrai dans quelques instants sur le protocole sanitaire spécifique au golf, qui devra être observé.

 

Pourra-t-on prendre des cours ? 

Oui en individuel et jusqu’à un ratio de 9 élèves pour un enseignant en collectif soit un total de 10 personnes maximum.

L’école de golf peut également reprendre dès ce samedi avec ce même ratio.

Les opérations de golf scolaire également.

Le tout encore une fois en respectant le protocole sanitaire et notamment le port du masque pour l’enseignant, tout comme le respect de la distanciation physique entre lui et les élèves ainsi qu’entre les élèves.

 

Quelles sont les contraintes qui accompagnent la reprise du jeu ?

La principale contrainte découle de la limitation à 3 heures maximum d’activité physique par jour et à celle relative à la distance maximale de 20 kilomètres du domicile. Elle peut paraitre surprenante pour certains d’entre vous. Nous comprenons que l’intention du Gouvernement est de limiter au maximum les déplacements et les interactions sociales. Vous pouvez vous aider du site internet du Gouvernement, geoportail.gouv.fr pour préparer vos déplacements et vous assurer de respecter les règles fixées.

Dans nos échanges avec nos interlocuteurs au sein du Gouvernement, une approche plus restrictive nous avait été présentée. Elle aurait limité les déplacements à 5 kilomètres du domicile pour une durée maximale de 2 heures. Nous sommes montés fortement au créneau, aux côtés des autres fédérations de plein air pour assouplir ces contraintes et permettre dès ce weekend la reprise du jeu. Faute de quoi, il aurait fallu attendre le 15 décembre dans le meilleur des cas…

Il est important d’indiquer que chaque joueur sera responsable du respect de ces limitations. Il n’appartient pas au club d’effectuer des contrôles ou, pour le dire ainsi, de faire la police.

J’insiste, ayons bien à l’esprit que ces modalités particulières ne devraient s’appliquer que du 28 novembre au 15 décembre.

Néanmoins, dans un double objectif de permettre à un maximum de joueurs de retrouver leur passion, et de mettre sur pied une organisation qui favorise le respect des contraintes, les clubs pourront aménager leur fonctionnement habituel.

Par exemple certains proposeront des réservations pour 9 ou 12 trous uniquement, en fonction de la configuration de leur parcours. Et notamment en fonction des trous qui reviennent vers le club house.

Cette démarche pourra être combinée avec l’ouverture de départs très matinaux pour des joueurs qui habiteraient à proximité du golf et voudraient boucler un parcours en moins de 3 heures. Ça peut être une belle manière de lutter contre le jeu lent !

Dans tous les cas de figure, nous recommandons que l’accès au club se fasse sur réservation afin de mieux contrôler les flux de joueurs et d’éviter des embouteillages sur les aires d’entrainement ou au départ des trous.

Sur le parcours lui-même, les clubs pourront remettre en service les dispositifs qui permettent de relever la balle du trou sans avoir à manipuler le drapeau.

De même les râteaux dans les bunkers pourront de nouveau être retirés. Le cas échéant, il appartiendra à chaque joueur de ne pas toucher ni drapeau, ni râteau ou de procéder à un nettoyage des mains avant et après l’avoir fait.

Enfin, et ceci n’a rien à voir avec le protocole sanitaire, l’absence de râteau ne saurait en aucun cas être un appel à l’escalade des buttes de bunker. Avec ou sans contraintes sanitaires, les règles de comportement continuent de s’appliquer.

 

Avec quel protocole sanitaire ? 

Vous allez retrouver un protocole très proche de celui du 11 mai dernier.

Cela signifie, pas de compétitions, pas de rencontres hivernales jusqu’à nouvel ordre.

En revanche la réalisation de cartes individuelles comptant pour l’index avec le système WHS reste possible. Vous trouverez tous les détails sur le site de la Fédération.

Vous le voyez, pas de grande différence par rapport au 11 mai. Je précise que l’on recommande en plus et fortement le téléchargement et l’activation de l’application #TousAnticovid.

Les clubs vont être destinataires dès ce soir de ce protocole sanitaire et des éléments de communication qui l’accompagnent. Avant de conclure, nous voulons simplement insister sur le fait qu’il appartient à tous, autant qu’à chacun, de respecter les protocoles sanitaires en vigueur dans les lieux clos, tout comme sur le parcours.

C’est précisément parce que le golf a su faire la démonstration de son sérieux et de sa capacité à se conformer aux restrictions qui ont frappé notre discipline que nous avons réussi à nous faire entendre des autorités. Au fond le respect de ces principes relève du bon sens et de la responsabilité individuelle.

Si, ce que personne ne souhaite, le contexte sanitaire à moyen terme évoluait de façon négative, c’est en démontrant que nous jouons au golf de manière responsable, sans encourir ou faire courir de risque de contamination, que nous mettrons toutes les chances de notre côté pour que notre pratique soit préservée quel que soit le niveau d’alerte.

Nous comptons sur vous. Vos clubs comptent sur vous.

Les 732 clubs français ont, tout comme nous, du baume au cœur à l’idée de vous retrouver très prochainement.